49805845

Pendant l'entre deux guerres, le sentiment nazi en Allemagne s'intensifie. Hitler développe alors le principe d'une hiérarchie dans la société où les Aryens sont la 'race' dominante et où les handicapés, malades, juifs, noirs sont considérés comme des sous humains. Les Nazis veulent alors 'nettoyer' la terre de ces humains. Ils prétendent alors à une euthanasie active sur ces personnes considérées comme inaptes au travail qui utilisent les ressources d'un pays en guerre.

Malgré la plus grande discrétion durant les opérations pour ne pas effrayer l'opinion publique, les rumeurs courent. Les Eglises Catholique et Protestante décident de réagir. Les évêques de Munster, Fulda et Limbourg dénoncent ces assassinats en avril 1941. Adolphe Hitler décide d'arrêter le programme T4 dans le courant d'août 1941, le nombre de victimes s'élevait à plus de 70 000. Le programme est continué , jusqu'en 1945, malgré la promesse d'Hitler, et le chiffre des victimes augmenta encore de 30 000.

L'euthanasie à permit au nazis d'exterminer plus de 100 000 victimes sans défense. La "liquidation biologique" en application du concept "d'hygiène raciale" et l'expérimentation des chambres à gaz constitue l'avant propos de l'extermination massive dans les camps de concentration.